The Young Pope (Pie XIII) : la bande-annonce

Synopsis :

Lenny Belardo, dit Pie XIII, est le premier pape américain de l’Histoire. L’élection de cet homme jeune et séduisant au trône de saint Pierre pourrait apparaître comme un coup médiatique orchestré par le Collège des cardinaux. Pourtant les apparences peuvent s’avérer trompeuses. Particulièrement au Vatican, et parmi ceux qui ont choisi le grand mystère de Dieu pour guider leur existence : les dignitaires de l’Église catholique. Et le pape Pie XIII se révèle le plus mystérieux et pétri de contradictions d’entre tous (ça promet, ndlr !). Tout à la fois perspicace et naïf, ironique et prétentieux, conservateur et avant-gardiste, en proie aux doutes et déterminé, mélancolique et implacable, il tente de dépasser la solitude infinie de l’homme à la recherche d’un Dieu pour l’humanité. Et pour lui-même.

Bafouille de Paolo Sorrentino, réalisateur :

« Ces dernières années, de nombreux grands réalisateurs ont contribué à extraire les séries des canons traditionnels des feuilletons et autres fictions qui, à une époque pas si lointaine, dominaient la production télévisuelle. La possibilité d’expérimenter librement et sur toute la longueur une histoire aussi complexe et multiforme me semblait une formidable occasion de jouer avec l’imagination sans renoncer à tous ces éléments narratifs qui, bien souvent, sont sacrifiés au cinéma pour des raisons d’espace et de temps. »

Commentaire de notre contributeur Pacôme Anvret (cf qui sommes-nous) :

Bon évidemment, on a tous compris la première blague : on parle du pape comme étant, tenez-vous bien, le Saint Père, et là il confesse…. qu’il n’a pas de péché… donc qu’il est saint : ah ah ah ! Blague à part, on voit bien toute la crédibilité majestueuse de cette bande-annonce : c’est l’Eglise comme on l’aime, maléfique, terrriiiiiible, pleine de secrets divers et variés, de gros méchants maffieux, de camion-bennes (?), de piscines olympiques (vu la taille), de crucifix à l’envers (pas déjà vu quelque part, ça ?), de religieuses pas gaies du tout, de paquets de clopes et de cire dégoulinante un peu comme dans Ainsi soient-ils, Inquisitio, les Borgia, du très réel et surtout très novateur, il faut bien le préciser. ;-). Bref, ça promet, le pire n’est jamais moins sûr !

Pour aller plus loin : ce que nous réservent les premiers épisodes (synopsis officiels)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *